• roche logo
  • Vous aider à protéger les 
    patientes du cancer du col de 
    l’utérus et du surtraitement.

 

LE PORTEFEUILLE ROCHE

Le portefeuille de produits Roche pour le dépistage du cancer du col de l’utérus, comprenant le test cobas® HPV Test, le kit CINtec® PLUS et le kit d’histologie CINtec® offre une solution complète au bénéfice des patientes.

Notre portefeuille permet de détecter les HPV à haut risque et de génotyper les HPV les plus agressifs (16/18), d’identifier celles présentant des lésions en cours de transformation (test p16/Ki-67 positif) nécessitant une colposcopie, et de confirmer la présence ou l’absence de lésions CIN2+ (test p16 positif) dans les biopsies obtenues par le biais de colposcopies.1,2,3 
En savoir plus sur notre portefeuille de dépistage.

 

 

Vue détaillée des startégies de dépistage

 

Une cytologie normale ne signifie pas toujours qu’il n’y a pas de cancer.

Le rôle de la cytologie dans le dépistage du cancer du col de l’utérus chez les patientes est en évolution. De nouvelles stratégies sont nécessaires pour offrir de meilleurs soins aux patientes.

 

Sur le long terme, les tests HPV à haut risque évitent plus de cancers.

Le dépistage HPV diminue l’incidence de cancer du col de l’utérus sur 4 à 5 ans, comparé au dépistage basé sur la cytologie.4,5 Cependant, les tests HPV ne fournissent qu’une partie de la réponse.

 

Références :

1. Petry KU, Schmidt D, Scherbring S, et al. Triaging Pap cytology negative, HPV positive cervical cancer screening results with p16/Ki-67 dual-stained cytology. Gynecol Oncol.2011;121(3):505-509.

2. Schmidt D, Bergeron C, Denton KJ, Ridder R, European CINtec Cytology Study Group. p16/Ki-67 dual-stain cytology in the triage of ASCUS and LSIL Papanicolaou cytology: results from the European equivocal or mildly abnormal Papanicolaou cytology study. Cancer Cytopathol. 2011;119:158-166

3. Bergeron C, Ordi J, Schmidt D, Trunk MJ, Keller T, Ridder R, European CINtec Histology Study Group. Conjunctive p16INK4a testing significantly increases accuracy in diagnosing high-grade cervical intraepithelial neoplasia. Am J Clin Pathol. 2010;133(3):395-406.

4. Rijkaart DC, Berkhof J, Rozendaal L, et al. Human papillomavirus testing for the detection for high-grade cervical intraepithelial neoplasia and cancer: final results of the POBASCAM randomized controlled trial. Lancet Oncol. 2012; 13:78-88.

5. Ronco G, Giorgi-Rossi P, Carozzi F, et al. Efficacy of human papillomavirus testing for the detection of invasive cervical cancers and cervical intraepithelial neoplasia: a randomised controlled trial. Lancet Oncol. 2010;11:249-257.