• roche logo

Parce que chaque détail compte.

Informez-vous. Connaissez les risques.

 

 

Prise en charge recommandée pour les femmes avec une cytologie ASC-US.1

ASCCP – directives de consensus.1

Les directives de consensus de l’ASCCP ont établi l'intérêt du test HPV dans l’évaluation des femmes avec une cytologie ASC-US.

  • Dans le cadre de la prise en charge des femmes de plus de 21 ans avec une cytologie ASC-US, 3 prises en charge sont possibles:
  1. Un test HPV (ADN) à haut risque*
  2. Un frottis cytologique entre 6 et 12 mois
  3. Une colposcopie immédiate
  • Le test HPV (ADN) à haut risque reste l'approche privilégiée si le prélèvement cytologique initial a été réalisé en milieu liquide ou qu'un co-prélèvement (HPV + frottis conventionnel) a été initialement effectué.
 

Prise en charge des femmes avec une atypie des cellules malpighiennes de signification indéterminée (ASC-US).2

Directives de l’ASCCP

En mars 2012, de nouvelles directives pour la prévention et la détection précoce du cancer du col de l’utérus ont été publiées conjointement par l’American Cancer Society (ACS), l’American Society for Colposcopy and Cervical Pathology (ASCCP) et l’American Society for Clinical Pathology (ASCP).

L'utilisation conjointe du test HPV (ADN) à haut risque en plus du frottis cytologique est préférable à la réalisation d'un frottis seul pour les femmes de 30 à 65 ans.
Cette recommandation se base sur des études prouvant que l'ajout d'un test HPV à la cytologie améliore la détection des lésions pré-cancéreuses et diminue le taux de cancer invasif du col de l’utérus, comparativement à l’utilisation d’un frottis seul. 


Le génotypage individuel des HPV 16 ou 16/18: Une nouvelle option pour les femmes HPV-hr positif avec une cytologie normale.

Par ailleurs, ces sociétés recommandent maintenant le génotypage individuel pour HPV 16 ou HPV 16 et 18 pour les femmes ayant une cytologie négative et un résultat HPV à haut risque positif.
Pour ces femmes, une autre possibilité reste un co-testing (test HPV-hr + frottis) à un an.

Les organisations professionnelles citent l’étude clinique ATHENA (étude à l'initiative de Roche) comme étude de référence prouvant  l'intérêt d'une prise en charge personnalisée des patientes en fonction du génotypage ADN des HPV 16 et 18.


Le co-testing (HPV + frottis) est préférable à un frottis seul pour les femmes entre 30 et 65 ans.2

 

Co-testing HPV and Cytologie et génotypage HPV chez les femmes agées de 30 à 65 ans

 


 

Résumé des recommandations en matière de dépistage du cancer du col de l’utérus.2

Scroll Right
Population Méthode de dépistage recommandée* Gestion des résultats de dépistage Commentaires
 <21 Années Pas de dépistage   Le test HPV ne doit PAS être utilisé pour le dépistage ou la prise en charge de l’ASC-US dans ce groupe d’âge.
21-29 Années Cytologie seule tous les trois ans
  • Cytologie ASC-US + HPV-hr positif ou cytologie LSIL ou supérieure: consulter les directives de l’ASCCP

  • Cytologie négative ou ASC-US + HPV-hr négatif : nouveau dépistage cytologique dans trois ans
Pour cette tranche d'age, un frottis seul est réalisé en première intention. Si le frottis est ASC-US, alors un test HPV est effectué
30-65 Années Test HPV à haut risque + cytologie tous les cinq ans (privilégiée)
  • Cytologie ASC-US + HPV-hr positif ou cytologie LSIL ou supérieure: consulter les directives de l’ASCCP 
Pour cette tranche d'age, l'approche co-testing (frottis + test HPV-hr) est privilégiée. Les 2 tests sont réalisés sur un même prélèvement cytologique en milieu liquide.
  • HPV-hr positif, cytologie négative : 
  1. Option 1 : suivi à 12 mois avec co-testing (HPV + cytologie)
  2. Option 2 : génotypage HPV 16 ou HPV16/18 

si positive HPV 16 ou HPV 16/18 :
colposcopie

si négative HPV 16 ou HPV 16/18 : 
suivi à 12 mois avec co-testing (HPV + cytologie)

  • HPV-hr négatif et cytologie NILM ou ASC-US: nouveau dépistage à 5 ans
Cytologie seule tous les trois ans (acceptable)
  • Cytologie ASC-US + HPV-hr positif ou cytologie LSIL ou supérieure: consulter les directives de l’ASCCP
  • Cytologie NILM ou ASC-US: nouveau dépistage cytologique dans trois ans
>65 Années Pas de dépistage après un dernier dépistage négatif   Les femmes avec un antécédent ≥CIN2 doivent continuer le dépistage de routine pendant au moins 20 ans.
Après hystérectomie Pas de dépistage  
Vaccinée contre HPV Suivez les recommandations spécifiques à l’âge (comme les femmes non vaccinées)

*Les tests recommandés tiennent compte de l’âge de la patiente et de ses antécédents.

Le frottis initalement réalisé était ASC-US. Un test HPV a été réalisé en seconde intention pour les décisions de prise en charge.

 


Autres considérations clés extraites de ces directives

Mises en garde sur l’utilisation de tests non validés cliniquement.

Les directives recommandent/mettent en garde : 

  • Ne pas utiliser des tests développés en laboratoire pour le dépistage du cancer du col de l’utérus. 
  • Utiliser exclusivement des tests HPV ayant des caractéristiques de performances similaires au test HC2.

Ces recommandations ne concernent que les HPV à haut risque. 

  • Les autres types d'HPV ne doivent pas être utilisés pour le dépistage du cancer du col de l’utérus. 
  • Les tests pour les HPV bas risque n’ont pas de rôle clinique dans le dépistage du cancer du col de l’utérus ou dans l’évaluation des femmes présentant une cytologie anormale. 

 

Références:

  1. Wright TC Jr, Massad S, Dunton CJ, Spitzer M, Wilkinson EJ, Solomon D. 2006 consensus guidelines for the management of women with abnormal cervical cancer screening tests. Am J Obstet Gynecol. 2007;197(4):346-355.
  2. Saslow D et al, Journal of Lower Genital Tract Disease, Volume 16, Number 3, 2012