• roche logo

Lors du dépistage du cancer du col
de l’utérus, chaque détail compte.

Le test cobas® HPV : Validé cliniquement. 3 tests
HPV à haut risque en un pour assurer une stratification
fiable des patientes selon leur degré de risque.
Approuvé par la FDA et marqué CE IVD.

Ressources pour les professionnels de santé.

Une cytologie normale n’écarte pas toujours le risque de cancer.

Jusqu’à un tiers des cancers du col de l’utérus surviennent chez les femmes dépistées.1,2 Le cancer invasif du col de l’utérus peut survenir chez des femmes ayant un frottis cytologique normal.

Les limites de la cytologie seule  

Identifier les femmes présentant des risques élevés HPV 16/18.

Les femmes infectées par un HPV génotype 16 ou 18 présentent le plus grand risque de développer des lésions de haut grade du col de l’utérus.3

Test multiplexe avec génotypage 

Intérêt du génotypage HPV.


L’étude ATHENA montre qu’une femme sur 10 positive pour HPV génotypes 16 et/ou 18 présentait des lésions pré-cancéreuses du col alors que la cytologie s’était révélée normale.4

À propos de l’étude clinique ATHENA 

 

Références:

1. Leyden WA, Manos MM, Geiger AM, et al. Cervical cancer in women with comprehensive health care access: attributable factors in the screening process. J Natl Cancer Inst. 2005;97(9):675-683.

2. Andrae B, Kemetli L, Sparén P, et al. Screening-preventable cervical cancer risks: evidence from a nationwide audit in Sweden.J Natl Cancer Inst.  2008;100(9):622-629.

3. Khan MJ, Castle PE, Lorincz AT, et al. The elevated 10-year risk of cervical precancer and cancer in women with human papillomavirus (HPV) type 16 or 18 and the possible utility of type-specific HPV testing in clinical practice.   J Natl Cancer Inst. 2005;97(14):1072-1079.

4. Wright TC Jr, Stoler MH, Sharma A, et al. Evaluation of HPV-16 and HPV-18 genotyping for the triage of women with high-risk HPV+ cytology-negative results. Am J Clin Pathol. 2011;136(4):578-586.